Critiques et reviews, Musique

Monotone, jamais !

Bonjour ! Pour cette dernière review de l’année, j’ai décidé de vous parler des clips du mois et de vous décrypter une sortie qui m’a particulièrement plu.

De bons albums, ce mois-ci, il y en a eu un petit paquet. Entre le 1er opus du duo Orelsan et Gringe, le 2ème album mature de l’agité petit anglais Jake Bugg, la suite de l’album cultissime d’Eminem, The Marshall Mathers et le nouveau IAM, (et j’en passe), il y avait de la matière à écouter ce mois-ci. Mais il y a un album qui a particulièrement retenu mon attention : Matangi, de M.I.A.

mia-matangi-cover

Le 4 octobre, la londonienne M.I.A. sortait Matangi, son 4ème album, après avoir été sans cesse été repoussé par sa maison de disques. Entre temps, elle a sorti un livre d’images, a soutenu Julian Assange (tout comme Lady Gaga), a collaboré avec Versace pour une collection de fringues bariolées et a sorti un minimix pour un des défilés Kenzo.
Un minimix qui, tout comme l’entêtant single Bad Girls, annonçait la couleur : Matangi sera d’inspiration orientale. Des sonorités orientales, donc, que l’on retrouve dès les 1ères secondes de l’album, avant de basculer dans des sons plus agressifs — à ne pas écouter avant de dormir. Tout au long de l’opus, M.I.A. nous fait voyager dans une ambiance bollyhoodienne avec l’option tambours et beats psychotiques. La chanteuse essaie aussi, par la même occasion, de se rattraper de l’échec commercial de son album précédent, MAYA — qu’elle a qualifié de merdique, alors que quelques titres étaient quand même réussis — et signe des futurs tubes que l’on a envie de chanter à tue-tête (Only 1 U, Y.A.L.A, Double Bubble Trouble), le tout accompagné de mélodies qui nous restent dans la tête. Elle se montre aussi plus imaginative que jamais, en s’amusant avec des bruitages Mac (Come Walk With Me) et en empruntant même le Marble Anthem des Marble Players (Para One, Surkin, Bobmo) sur Bring The Noize.
Créatif, original et novateur, M.I.A. publie l’un de ses meilleurs disques — avec Yala, bien sûr. Et comme elle le disait dans Bamboo Banga en 2007, M.I.A’s coming back with power power !
Note : 4/5. Rafraîchissant mais à proscrire si vous êtes de nature calme.

Le single du mois : I’m Aquarius de Metronomy

Dévoilé par le biais d’une application permettant d’observer les étoiles, le nouveau single de Metronomy, paru le 11 novembre, est un parfait mélange entre folie et apaisement. Un titre qui annonce la sortie d’un nouvel album, Love Letters, pour février 2014. En attendant, on s’écoute en boucle I’m Aquarius jusqu’a en chanter les cœurs (« Shoop doo-doo ah ! ») en essayant de ne pas passer pour un drogué.

Les clips du mois :

Hard Out Here de Lily Allen

Le 12 novembre, sans que personne ne s’y attende, Lily Allen à fait son grand retour en sortant un nouveau single, Hard Out Here, accompagné d’un clip trash avec un tas de filles qui twerk. Entêtant, obsessionnel, sont les mots qui me viennent quand j’écoute cette chanson qui fait un gros doigt d’honneur aux patrons machos des maisons de disques. Un brin d’insolence qui rappelle vaguement Alfie, l’un des titres de son 1er album Alright, Still. Lily Allen est en forme, donc, et ça fait du bien. Le seul hic : l’auto-tune qui gâche tout le refrain. La miss a aussi annoncé que son prochain album, prévu pour mars 2014, sortira peut être avant Nöel. On t’attend !

Bound 2 de Kanye West

Le 19 novembre, un clip de Kanye West est (enfin) tombé. C’est pour le morceau Bound 2 que Kanye s’affiche sans complexes avec sa chère Kim Kardashian dans un fond montagneux en HD qui ferait baver n’importe quelle personne dingue de beaux paysages. A regarder avec beaucoup de second degré.

Happy de Pharrell

C’est un projet délirant de Pharrell et les réalisateurs We Are From LA ont réalisé : un clip de 24h pour le morceau Happy, qui apparaissaît sur la BO du film Despicable Me 2 (Moi, Moche et Méchant 2). Une longue vidéo pleine de guests (Woodkid, entre autres) qui donne envie de se promener à la cool, de danser. Qui rend happy quoi. A voir sur 24hoursofhappy.com !

Rap God de Eminem

Un clip sorti il y a peu de temps, qui met en scène Eminem en costard à la TV sur fond hyper coloré qui rendrait épileptique les grands adeptes du noir et blanc.

Voila pour ce mois-ci. RDV à la mi-décembre pour un gros bilan écrit par Margot et moi-même !

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s