Ecrans, Films

Le film d’Août : Grand Central

         

     C’est un titre qui flashe et qui annonce (au moins) l’envergure intime de l’oeuvre. Grand Central est le deuxième film de Rebecca Zlotowski, réalisatrice française qui avait marqué le paysage indé avec son premier film Belle Epine, mettant en scène la fascination du personnage de Léa Seydoux pour une bande de motards rencontrés grâce à une amie de lycée. Léger à première vue, le contexte permettait au film de se pencher sur les dérives adolescentes et la recherche de soi. Faisant inévitablement penser aux thèmes riches à Sofia Coppola, Zlotowski nous montre aujourd’hui qu’elle peut écrire et filmer une histoire d’amour romanesque sur fond de critique sociale aiguisée comme l’aurait fait un certain Claude Berri il y a 20 ans, avec Germinal. Et non, la comparaison n’est pas fortuite. Voyez plutôt : Gary (Tahar Rahim, surprenant de maturité), de petits boulots en petits boulots, trouve un emploi au sein d’une centrale nucléaire, dans le Sud de la France. Hébergé par un ami dans un camping proche, il y rencontre la femme de celui-ci : Karole (Léa Seydoux, encore une fois électrique) dont il tombe amoureux. Mais entre son taux de radioactivité qui ne cesse d’augmenter et sa relation interdite, chaque jour devient de plus en plus dangereux.

       Presque ironique, l’histoire d’amour placée entre l’ode sociale et le documentaire permet un effet miroir aux scènes impressionnantes au sein de la centrale nucléaire : sous tension et toujours en proie à la « dose », Gary, comme tous les employés, se trouvera bientôt devant le dilemme de la survie au profit d’un travail. C’est comme cela que Grand Central s’impose très vite comme un film social et romanesque, oui, mais on-ne-peut-plus actuel, dans un monde fait d’emplois précaires et d’économie aveugle aux individus.

       La première scène pose l’ambiance : en route pour la centrale, Gary, dans le train, se fait voler son portefeuille par un jeune homme qui se trouvera plus tard être son associé, lui aussi venu chercher le « Graal » dans ce travail ne demandant aucune formation particulière ni connaissances du monde. L’amour dans tout ça ? L’amour c’est surtout le personnage de Léa Seydoux, tout droit sorti du film d’Abdellatif Kéchiche, La Vie d’Adèle : coupe courte flamboyante, mini-short jean et manie « d’allumeuse » comme en diront certains, son personnage aura le mérite de rester mystérieux tout au long du film, sans motivations ni réels sentiments perceptibles. Travaillant tous les deux dans la centrale, le couple apportera au film la tension d’une tragédie contemporaine, comme les vrais Roméo et Juliette qu’ils sont après tout.

    Quant à la caméra de Zlotowski, rafraîchissante et inévitablement féminine, les quelques détails d’une vie faussement paradisiaque et d’une histoire d’amour sans avenir se feront de plus en plus forts, différemment bouleversants à chaque fois. Ici, la réalisatrice complexifie sa radiographie des désirs de manière fine, envoûtante et à coup sûr, venimeuse. Sur fond de musique composée par Rob, entre pop 80’s et sonneries d’alarmes retentissants, dissonants, le film restera un voyage intense, constat d’un monde coupé en deux, où l’amour n’est pas le bienvenu, comme en témoignera la séquence la plus marquante du film, (peut-être trop) symbolique mais désespérée, lors d’un festin de mariage, où la fameuse pomme ne sera pas consommée, mais finira plutôt dans la boue, aux griffes des radiations, dans la gueule de ce monstre thermique.

  • Grand Central de Rebecca Zlotowski – sorti le 28 août

    Avec Tahar Rahim, Léa Seydoux, Denis Ménochet…

Margot.

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s