Ecrans, Films

Oscars 2013 : Ben Affleck, nouveau symbole américain

           Deux jours après nos bien-aimés César, venaient les Oscars, autrement dit la plus grande cérémonie cinématographique au monde. Chaque année, la moitié des stars d’Hollywood (et d’ailleurs) se réunissent à la « Cité des anges » (alias Los Angeles) pour une soirée prestigieuse, de plus de 3 heures. Cette année, c’est le comédien Seth MacFarlane, le réalisateur de Ted, qui était chargé de présenter la cérémonie. Pour la 85ème fois, les lumières du Dolby Theatre furent braquée sur des discours émouvants, drôles, parfois sincèrement dérangeants…

    Quelques surprises furent aussi au rendez-vous. Avant d’en parler, retour sur un palmarès qui divise déjà :

Meilleur film : Argo de Ben Affleck

Meilleur acteur : Daniel Day Lewis pour Lincoln

Meilleure actrice : Jennifer Lawrence dans Happiness Therapy

Meilleur réalisateur : Ang Lee pour L’Odyssée de Pi

Meilleur scénario original : Quentin Tarantino pour Django Unchained

Meilleure adaptation : Chris Terrio pour Argo

Meilleure chanson : Skyfall par Adèle

Meilleure musique : Mychael Danna pour L’Odyssée de Pi

Meilleur décor : Lincoln

Meilleur montage : Argo

Meilleure actrice dans un second rôle : Anne Hathaway pour Les Misérables

Meilleur montage son : Zero Dark Thirty et Skyfall

Meilleur mixage son : Les Misérables

Meilleur film étranger : Amour de Michael Haneke

Meilleur documentaire : Sugar Man

Meilleur court-métrage documentaire : Inocente

Meilleur court-métrage de fiction : Curfew

Meilleur maquillage et coiffure : Les Misérables

Meilleurs costumes : Anna Karenine

Meilleurs effets spéciaux : L’Odyssée de Pi

Meilleure photographie : Claudio Miranda pour L’Odyssée de Pi

Meilleur long-métrage d’animation : Rebelle

Meilleur court-métrage d’animation : Paperman

Meilleur acteur dans un second rôle : Christoph Waltz dans Django Unchained

        Ne nous voilons pas la face, le « comme prévu » devant la révélation d’Argo en meilleur film n’est pas de trop. Car s’il y a bien eu un gagnant durant les 3 grandes cérémonies de début d’année (Golden Globes, BAFTAs et Oscars), c’est bien Ben Affleck, qui, après s’être emparé d’un sujet alléchant pour les producteurs tout comme pour le public, rafle tout sur son passage. Ce qui, pour certains (comme pour moi) est une déception. En compétition devant des films beaucoup plus originaux (Zero Dark Thirty, L’odyssée de Pi,…), Ben Affleck commence, du moins c’est ce qu’il semble, à poser sa patte de réalisateur dans le patrimoine américain. La preuve : Michelle Obama herself, en direct de la Maison Blanche (si si!) a tenu à ouvrir l’enveloppe contenant le nom du gagnant de la plus convoitée des statuettes.

        Sans surprises encore, Christoph Waltz et Anne Hathaway gagnent les prix des seconds rôles tandis que le meilleur scénario original revient à Tarantino pour Django Unchained et Michael Haneke repart avec l’Oscar du meilleur film étranger pour Amour. Daniel Day-Lewis, quant à lui, empoche son troisième Oscar (un record) pour son immense rôle dans Lincoln de Steven Spielberg.

        Mais celle qui a eu l’occasion de surprendre tout le monde, c’est bien Jennifer Lawrence. Devant des actrices confirmées comme Jessica Chastain, Naomi Watts ou encore Emmanuelle Riva, la jeune énergumène de 22 ans s’est démarquée dans le film de David O. Russell, Happiness Therapy. Un grand moment pour cette actrice qui, après avoir été nommée en 2010 pour le film indépendant Winter’s Bone (où sa prestation était déjà remarquable), et après s’être dévoilée au grand public en mars dernier avec le premier volet de la franchise Hunger Games, n’a pas pu échapper à l’émotion en tombant sur les marches la menant à la scène. Un instant déjà culte qui n’a pas tardé à faire le buzz sur le web (beaucoup de gifs circulent déjà) mais qui, espérons-le, ne la suivra pas plus longtemps.

(et Bradley Cooper et Hugh Jackman, secourant la belle. Quels gentlemen !)

https://i0.wp.com/www.cinemablend.com/images/news/35982/_1361801173.gif

       A la surprise générale, Ang Lee détient le film le plus récompensé de la soirée, L’Odyssée de Pi avec 4 récompenses dont Meilleur réalisateur. Le metteur en scène, toujours très humble, détient selon moi la perle de la soirée avec son « Thank you Movie God. » (« Merci au Dieu des films »). Une très bonne nouvelle pour ce magnifique film, jusque-là plutôt boudé lors des précédentes cérémonies.

      Les grands oubliés de la cérémonie sont sans doutes Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow, The Master de Paul Thomas Anderson et Les Bêtes du Sud Sauvage du débutant Benh Zeitlin (Caméro d’Or au dernier Festival de Cannes).

       On retiendra surtout quelques blagues (plus ou moins bien placées) de certains oscarisés, comme Daniel Day-Lewis qui, après être allé récupérer son Oscar des mains de Meryl Streep, s’est amusé à raconter que cette dernière avait un temps été choisie par Spielberg pour jouer Lincoln et lui-même, envisagé pour jouer Margaret Tatcher (rôle pour lequel elle a été récompensée l’année dernière) dans La Dame de Fer. Un joke très british dirons-nous.

     Bien évidemment, plus de vidéos officielles sont à prévoir dans les heures qui viennent sur le web.

Que dire de plus ? Après le ras-de-marrée The Artist l’année précédente, Ben Affleck s’impose dorénavant comme un des réalisateurs américains les plus prisés et rentables d’Hollywood. A croire que l’Amérique reste étrangement (et un minimum) formatée.

Bisous à tous et peut-être à demain pour la révélation du nom du président du jury du prochain Festival de Cannes.

Margot.

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s