Ecrans, Films

Berlinale 2013 : Nounours doré !

Le Festival international du film de Berlin (Internationale Filmfestspiele Berlin) s’est achevé dimanche dernier. Présidé cette année par le réalisateur hongkongais Wong Kar-wai (à qui l’on doit le film d’ouverture, The Grandmasters), le 3ème plus grand festival européen (avec Cannes et Venise), fut marqué par une sélection surprenante et un palmarès au ton social en ces temps de crise.

Voici le palmarès :

Ours d’or du meilleur film
Pozitia Copilului (La Position de l’enfant), de Calin Peter Netzer
Ours d’argent :
Grand prix du jury
Epizoda u životu beraca željeza, de Danis Tanovic
Prix Alfred Bauer
Vic+Flo ont vu un ours de Denis Côté
Meilleur réalisateur
David Gordon Green pour Prince Avalanche
Meilleure actrice
Paulina García dans Gloria de Sebastián Lelio
Meilleur acteur
Nazif Mujic dans Epizoda u životu beraca željeza, de Danis Tanovic
Meilleur scénario
Jafar Panahi pour Pardé (Rideau tiré) de Jafar Panahi et Kamboziya Partovi

Prix de la meilleure contribution artistique
Aziz Zhambakiyev, chef-opérateur de
Uroki Garmonii (Leçons d’Harmonie), de Emir Baigazin

Mentions spéciales
Promised Land, de Gus Van Sant
Layla Fourie, de Pia Marais

Teddy Award (donné par un autre jury aux films prenant pour thème l’homosexualité)
Meilleur film : W imie… (Au nom du…), de Malgoska Szumowska
Meilleur documentaire : Bambi

Ainsi l’Ours d’Or est décerné à Child’s Pose (Pozitia Copilului) du roumain Calin Peter Netzer. Racontant comment une mère abusive de la classe « nouveaux riches » de Bucarest tente de protéger son grand fils sérieusement immature – car surcouvé – de la justice : le jeune homme a renversé et tué, parce qu’il roulait trop vite, le fils d’une famille de paysans. La mère tente de tout arranger, soudoyant policiers et témoins, tentant d’arracher la clémence de la famille pauvre, qui, légitimement, a porté plainte.

Comme dit plus haut, Child’s Pose s’inscrit dores et déjà dans un cinéma social dénonçant des problèmes cruciaux d’un pays bien particulier de l’Europe : la Roumanie. Une première bande-annonce a été dévoilée mais toujours pas de sortie française fixée.

Le reste du palmarès est on ne peut plus éclectique (n’ayant pas encore assez de détails à propos des films récompensés, je ne peux vous livrer d’anecdotes). Bien que la France ait un peu était laissée de côté. Un de mes réalisateurs favoris qu’est Gus Van Sant s’en va, lui, avec une mention spéciale pour Promised Land avec Matt Damon, dont la sortie s’approche de plus en plus.

Le Festival de Berlin marque aussi le début de la saison des festivals cinématographiques européens : Cannes (dont on attend toujours les noms du jury et les sélections officielles) du 15 au 26 mai, ainsi que le festival de Venise du 28 août au 7 septembre prochain.

Et en attendant, bisous à vous !

Margot.

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s