Ecrans, Films

Mostra de Venise 2012 : Vive le palmarès !

Cette année, du 30 août au 8 septembre, le Festival International du Film de Venise (Mostra internazionale d’arte cinematografica di Venezia) s’est ouvert avec une sélection de 18 films projetés pendant 11 jours. Au même titre que le Festival de Cannes et le Festival de Berlin, Venise a aussi droit à son lot de spéculations, ses incidents bien marqués, ses gaffes, et ce à chaque édition… Cette année : le Jury a confondu Le Prix Spécial du Jury avec le Lion d’Argent décerné au meilleur réalisateur, par exemple.

Pour être sérieuse, disons que cette année la Sélection a été on ne peut plus diverse :

  • LA CINQUIEME SAISON de Rosens Woodwort
  • THE MASTER de Paul Thomas Anderson
  • UN GIORNO SPECIALE de Francesca Comencini
  • SPRING BREAKERS d’Harmony Korine
  • FILL THE VOID de Rama Burshtein
  • PARADISE : FAITH d’Ulrich Seidl
  • LINHAS DE WELLINGTON de Valeria Sarmiento
  • OUTRAGE : BEYOND de Takeshi Kitano
  • TO THE WONDER de Terrence Malick
  • APRES MAI d’Olivier Assayas
  • SUPERSTAR de Xavier Giannoli
  • LA BELLE ENDORMIE de Marco Bellochio
  • AT ANY PRICE de Ramin Bahrani
  • PASSION de Brian de Palma
  • PIETA de Kim Ki-duk
  • THY WOMB de Brillante Mendoza
  • BETRAYAL de Kirill Serebrennikov
  • E STATO IL FIGLIO de Daniele Ciprì
    Comme vous pouvez le lire, le Festival marquait aussi le grand retour de deux géants du Cinéma : Brian De Palma et Terence Malick, ce dernier lauréat de la Palme d’Or pour son

Tree Of  Life

    en 2011. Fait amusant : les deux sont finalement repartis bredouilles alors que certaines critiques visaient carrément le Lion d’Or pour Malick, comme Jacques Audiard avec

De Rouille et d’Os

    à Cannes cette année.

Finalement, c’est le film Pieta réalisé par Kim Ki-duk qui est tombé dans la gueule du lion. N’oubliant pas de rappeler que le Jury était présidé cette année par Michael Mann (Heat, Collateral) et que parmi les jurés on pouvait aussi croiser, entre autres, Laetitia Casta et Matteo Garrone (Grand Prix à Cannes en 2008 pour Gomorra).

Bref, regardons vite le palmarès découvert hier :

  • Lion d’or :
    Pieta de Kim Ki-Duk
  • Lion d’argent du meilleur réalisateur :
    Paul Thomas Anderson pour The Master
  • Prix Spécial du Jury :
    Ulrich Seidl pour Paradise : Faith
  • Coupe Volpi pour la meilleure interprétation féminine :
    Hadas Yaron dans Fill the Void
  • Coupe Volpi pour la meilleure interprétation masculine :
    Philip Seymour Hoffman et Joaquin Phoenix dans The Master
  • Prix Osella pour la meilleure contribution technique :
    Daniele Cipri pour Mon père va me tuer
  • Prix Osella pour le meilleur scénario :
    Olivier Assayas pour Après mai
  • Prix Marcello Mastroianni du meilleur jeune interprète :
    Fabrizio Falco pour Mon père va me tuer et La Belle endormie
  • Lion du futur (Meilleur 1er film) :
    Mold d’Ali Aydin
  • Prix Orizzonti :
    Three Sisters de Wang Bing

On peut dire que The Master, réalisé par Paul Thomas Anderson, lauréat du Lion d’Argent cette année (qui avait déjà eut le Prix d’Argent du meilleur réalisateur à Berlin en 2008 pour There Will Be Blood), aura été un vrai coup de cœur pour notre jury. Ce récit crépusculaire marque le retour en force de Joaquin Phoenix en tant qu’acteur dans un rôle principal (qui donne, selon les critiques, une performance bouleversante dans le film) et accompagné par le génial Philip Seymour-Hoffman. Ils seront finalement tous les deux récompensés.

Vous pouvez admirer les faciès de Joaquin durant la conférence de presse.

Vous pouvez admirer les faciès de Joaquin durant la conférence de presse.

La Coupe Volpi féminine est décernée à la jeune israélienne Hadas Yaron dans Fill The Void (littéralement « Combler le vide »), drame sur la difficulté des choix. Disons que c’est une vraie révélation car c’est son premier grand rôle au cinéma. On lui prévoit un beau futur.

Hadas Yaron, Coupe Volpi de la meilleure actrice.

Hadas Yaron, Coupe Volpi de la meilleure actrice.

Le Prix Spécial du Jury va à Paraise : Faith de Ulrich Seidl qui, apparemment, est le second volet d’une trilogie du réalisateur. Bref, très mystérieux mais on fait confiance au Jury.

Petite vidéo avec quelques extraits du Palmarès.

Et voilà, il ne reste plus qu’à ranger le tapis rouge et dire « all’anno prossimo » au Lion.

Margot.

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s